Actu

Quels sont les différents types de leadership ?

leadership

Le leadership est cette capacité à gérer les personnes qui travaillent sous votre autorité. Ce n’est pas une tâche facile puisque cela relève de l’éducation personnelle et de ce que vous visez en tant que chef. Il est alors important d’avoir une idée sur les différents types de leadership pour voir si votre méthode de gestionnaire est bonne ou mauvaise. Dans ce qui suit, vous verrez une checklist de formes de leadership que vous pouvez adopter pour mieux gérer vos collaborateurs.

Le leadership autoritaire

Encore appelée leadership directif, cette manière de diriger relève de l’autocratie. En clair, vous montrez à vos subordonnées que c’est vous qui êtes le chef par excellence. Ainsi, toutes les décisions proviennent de vous. Les avis des autres importent peu. Ce type de direction est unilatéral et présente beaucoup d’inconvénients.

A lire également : Quel salaire après un diplôme de niveau 4 ou 5 ?

Le chef dans ce cas n’est pas du tout en sécurité puisqu’il vivra dans une atmosphère de méfiance. De plus, vous ne pouvez pas être au courant de certaines informations utiles pour améliorer la performance de votre firme. En effet, le climat n’est pas propice pour des discussions constructives.

Notez que le leadership directif ou autoritaire consiste à ne donner que des ordres. Lorsque ceux-ci ne sont pas exécutés, il n’y a pas de laissez-passer. Des sanctions s’en suivent simplement. Il est vrai qu’aucun travail ne doit jamais être négligé. Toutefois, l’erreur relève de l’humanité. Avec ce leadership, les échecs naissent le plus souvent puisqu’il n’y a aucune motivation.

A lire également : Comment obtenir le droit de travail en France ?

Le leadership de collaboration

leadership

Le leadership collaboratif est le contraire du mode de gestion évoqué précédemment. Ici, le chef se comporte comme un être qui accepte la proposition des autres. Vous pouvez donc permettre à vos collaborateurs d’aviser et de proposer des idées qui feront émerger l’entreprise.

Notez que K. Lewin qualifie ce type de gestion humaine de démocratique. Le chef est humble dans ce cas. Il ne montre pas qu’il détient toute la science. Vous reconnaissez vos limites et vous acceptez humblement que les autres vous viennent au secours en cas de sinistre. Il est essentiel de savoir que le leader démocratique recherche constamment la cohésion interne ainsi que l’harmonie.

Ce qui fait que lors des conflits, il se hâte de trouver des solutions pacifiques pour consolider les membres de son équipe. Il est difficile que ce chef cherche des moyens pour diviser les collaborateurs. C’est ce qui lui permet de progresser dans ses projets.

Le leadership imitable

Voici une autre forme de leadership qui fait que le chef devient un être à imiter. Il n’est pas question d’une imposition de mode de vie. Non. Le leader imitable n’impose rien à son groupe. Cependant, ce dernier est contraint de copier soit intelligemment ou servilement les bons atouts dont le chef dispose.

À vrai dire, le chef s’impose involontairement par sa façon d’agir et sa manière de parler. Dans ce cas, vous serez un véritable disciple de la perfection. Vous marchez selon une règle de conduite indiscutable afin d’amener les autres à fonctionner librement comme vous. Il est vrai que le leader imitatif n’est pas un chef autoritaire.

Toutefois, il n’est pas exclu qu’il soit rigoureux. Vous n’aimeriez pas que la faute de quelqu’un impacte sur la vie des autres. C’est pour cette raison que des décisions draconiennes sont prises pour protéger toute l’équipe. En dehors de cette manière de gérer les autres, il y a aussi le leadership visionnaire que vous devez considérer.

Le leadership participatif

Ce type de leadership prône le consensus. Vous pouvez le confondre au mode de gestion démocratique puisque les deux possèdent des points de ressemblance. En effet, lorsque vous êtes un chef participatif, vous prêtez oreille à ce que les autres disent. Vous n’hésitez pas à considérer leurs avis et leurs propositions.

À l’instar du leader démocratique, vous utilisez tous les moyens pour régler à l’amiable les conflits qui surviendraient. Avec ce leadership, chaque membre est crédible aux yeux du chef. Ce dernier leur inculque souvent les pistes d’orientation capables de les aider à progresser dans leur profession.

Des idées de motivation peuvent également être données aux membres en cas de problème pour booster leur moral. La bonne nouvelle avec ce mode de gestion humaine est que toutes les prises de décision sont précédées de l’avis de chaque membre. Ce qui permet au leader participatif d’avoir assez souvent des succès.