Actu

Quel est le délai pour valider des congés ?

Après l’effort c’est le réconfort dit-on. Toutefois, lorsqu’on n’est pas son propre chef, il faut nécessairement avoir l’autorisation de son supérieur pour avoir des congés. Vous êtes employé et vous souhaitez prendre quelques jours de congé pour vous reposer et vous ressourcer ? Nous vous expliquons alors dans cet article, quel est le délai dont dispose un employeur pour pouvoir valider un congé.

Comment sont fixés les congés payés ?

Avant toute chose, sachez que la loi autorise plus de 24 jours ouvrables de congés d’affilée.

A lire aussi : Comment sont les nouveaux CV ?

Elle donne également la possibilité à l’employeur de pouvoir choisir lui-même les jours de congé. Autrement dit, votre employeur a le droit  de fixer les jours de congé selon sa convenance. Bien entendu, en cas d’accord collectif (avis des délégués du personnel, avis des salariés) il doit prendre sa décision en fonction de celles-ci et ce conformément aux critères imposés par l’article L. 3141-14 du Code du travail.

Quelles sont les démarches pour bénéficier d’un congé payé ?

Pour prendre des congés spécifiques, aucune mesure n’a été fixée par la loi. De ce fait, vous avez la possibilité de déposer votre requête à n’importe quel moment. C’est ensuite à l’employeur de décider de la validation ou du refus du congé.  Il faut également noter qu’il n’y a pas de délai pour prendre des congés payés excepté quelques sociétés qui fixent la période de prise de congés par convention du 1er mai au 31 octobre.

A lire également : Comment faire un projet de transition professionnelle ?

Combien de temps a votre employeur pour accepter vos congés ?

Comme énoncé plus haut, vous devez savoir que l’employeur peut refuser votre congé. Il faut également noter qu’il n’existe aucune durée légale pour accepter un congé. Cela est dû au fait qu’il doit prendre certaines dispositions avant votre départ. Si celle-ci n’est pas effective, cela peut impacter sur la prise de vos congés. Toutefois, conformément à la loi, un salarié a droit à 12 jours de congés consécutifs. Un point que les employeurs ne sont pas en mesure de contester. Vous pouvez donc mettre ce point en évidence si le motif ou les circonstances de votre demande sont tout à fait justifiables.

Aussi, c’est un moyen d’éviter les litiges. En effet, en sachant exactement la date de départ et de retour, vous devrez assumer votre responsabilité en cas de départ. De même, votre employeur doit prendre les bonnes dispositions au cas où il souhaite réduire vos dates d’absence.

Plus d’information dans cette vidéo